Le motocross indoor attend encore à Amiens

Le motocross indoor attend encore à Amiens

Martial Petit attend le feu vert de la commission de sécurité. (Photos : Fred Haslin)

Le MX Arena, plus grand site d’entraînement au motocross couvert d’Europe, est prêt. Il est déjà sollicité par les pros mondiaux du milieu… mais reste bloqué par l’administration.

Martial Petit, 52 ans, a peut-être été pris pour un fou lorsqu’avec son associé, Bruno Villalpando, il a acheté un site dans la ZI Nord pour en faire le plus grand parcours couvert d’entraînement au motocross d’Europe. « Bah il faut l’être pour ça », dit-il. Près d’un million d’euros investis plus tard, la MX Arena est bien là. Rayonnante et impressionnante sur ses 10 000 m² d’anciens magasins généraux. Mais elle a toutes les autorisations, sauf celle de la commission départementale de la sécurité routière. Martial Petit refuse donc des opportunités. « D es gars engagés au Supercross de Paris à l’U Arena m’ont contacté pour préparer leurs bécanes. Nous sommes dans la saison qui rend les terrains extérieurs impraticables, alors j’espère vraiment que l’autorisation va venir. »

La MX Arena fonctionnera par la vente de forfaits de passage à des motards licenciés à la Fédération française de Motocross (FFMC). Des motards de tous niveaux. Y compris des pros qui débouleront ici en « team » avec des mécaniciens et ingénieurs.

Ils goûteront à une piste de 800 mètres qui a nécessité 400 remorques de 25 tonnes de terre chacune. Martial Petit y a pensé de grandes butes, des séries de sauts et des virages inclinés. Il y a de quoi faire. Et il connaît. Au sein du Moto club picard (MCP), il gère le terrain de Domart-sur-la-Luce, connu des cadors européens.

Côté sécurité, il a mis le paquet. Les parties les plus sensibles sont ainsi protégées par des ballots de paille emballés et attachés entre eux, sans oublier des tonnes de pneus.

Tout est balisé et éclairé grâce à des projecteurs à leds. Des poussoirs sont installés le long du parcours. Un motard a un problème : il appuie et déclenche des gyrophares qui stoppe les essais en cours. Des détecteurs de monoxyde de carbone ont été testés avec 28 motos et ils n’ont pas bronché. Et pour cause. La ventilation traite 45 000 m3 d’air à l’heure. « Tout l’air du site sera renouvelé 4,6 fois par heure en plus des ouvertures au toit et en façade », indique-t-il.

La MX Arena est dotée d’un foyer avec un petit bar pour l’accueil des équipes et familles des enfants et débutants. Un public auquel pense Martial Petit, qui a déjà engagé des travaux dans un second bâtiment pour une piste qui communiquera avec un terrain extérieur. « Car nous sommes ouverts à tous les niveaux. Quant aux enfants, ils n’ont que trois ou quatre compétitions dans l’année dans les Hauts-de-France par manque de terrains adaptés. Nous pensons donc à eux », lance-t-il, prêt à remettre les gaz.

DAVID VANDEVOORDE (Source Courrier Picard)

Laissez votre commentaire